Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 01:15

On détaille un peu plus la cour du château
et ses quatre périodes architecturales

---------------

1

la période gothique
C'est ce qui reste du château du moyen âge ( XIIIème siècle) dans la cour .. 
( On s'arrêtera plus tard sur la tour du Foix qui est de la même époque ) 

Photo 019

 C'est là la seule partie restante du château du moyen âge
construite par les comtes de Blois à partir du Xème siècle,
il n'en subsiste aujourd'hui que la salle seigneuriale,
Plus connue sous le nom de salle des états.
C'est aujourd'hui la plus grande salle civile gothique
du début du XIIIème siècle conservée en France.

---------------

2

  La période gothique flamboyant
L'aile Louis XII, construite entre 1498 et 1503

photo 241 pano

 Construite en brique et pierre, elle est marquée par le style gothique flamboyant
où se mêlent aux éléments d'influence nordique des ornements d'origine italienne,
notamment les lucarnes avec pilastres 

Lucarne.jpgLucarne avec pilastre

 

Photo-257.jpgColonne avec moucheture d'hermine et fleur de lys

Photo 259Pilastre avec candelabre

A la base de cette aile, les arcades alternent des colonnes
ornées des fleurs de Lys,  et de mouchetures d'hermine
(symboles respectifs du royame de France et d'Anne de Bretagne)
et de pilastres ornés de cadélabres, motifs typiques de l'influence italienne.

---------------

3

  La période renaissance
L'aile François 1er (1515-1520)Photo 245 retouchee

Edifiée moins de 15 ans après l'aile louis XII, elle illustre la rapide évolution
du décor architectural influencé par l'Italie.

Photo-018.jpgL'escalier, symbole du château.
Les escaliers en vis étient connus, mais c'est un des premiers qui soit ouvert
sur l'extérieur, ce qui permettait au roi de voir et d'être vu de tous.

  Coquille.jpg En haut de la façde, sous la corniche, on note la représentation de ce qui nous a été présenté comme des Coquilles Saint-Jacques et  une des marques de la renaissance italienne, reprise largement à l'époque et dont la repésentation la plus connue est sans doute
La naissance de Vénus, par Botticceli.

Merci à Jean Claude M ... qui apporte le rectificatif suivant.
 "Les Coquilles Saint-Jacques sont en fait des huîtres pinctadines (anciennement appelées méléagrines) esprit même de la Première Renaissance avec les différents mythes d'Aphrodite. Ici, la représentation est symbolique, mais la représentation en creux (vue de l'intérieur) avec le crochet en bas ne laisse aucun doute. Les Coquilles Saint-Jacques sont toujours représentées en position inverse (rotation de 180° autour d'un axe horizontal)."

Merci à lui pour cette précision qui nous permettra d'en mettre plein la vue au guide qui s'aviserait de refaire la même erreur ...

---------------

4

La période classique
L'aile Gaston d'orléans ( 1635-1638)

Photo 246

Bâtie par François Mansart pour le duc Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII
cette aile restée inachevée ets un chef d'oeuvre de l'architecture classique.

Photo-043.jpgEntrée de l'aile Gaston d'Orléans

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 12:55

Nous sommes dans la cour intérieure du château.
Ici, quatre pérides architecturales se côtoient
les périodes Gothique, Flamboyant, Renaissance et Classique
On y reviendra en détail sur le prochain article
pour l'instant, comme je l'ai fait, je vous laisse profiter du lieu
avec ses deux panoramiques
(cliquez dessus pour les voir en grand)

Photo 017pano

photo 241 pano

Et il y a mieux
en cliquant ICI vous aurez un panoramique en 360°
issu du site du château  

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 00:40

Avant de rentrer dans le vif sur sujet
arrêtons nous un peu sur les détail de la porte
Elle est de style gothique flamboyant

Photo 270La statue équestre de Louis XII la domine
C'est bien sûr l'un des rois qui a marqué de son empreinte ce château
puis qu'il en a laissé les traces architeturales
Mais si l'on regarde de plus près la statue, on remarque un détail
Mais si, là.... les pattes du cheval...
Et oui, il lève les deux pattes droites en même temps
ce qui est presque impossible dans la réalité.
En effet, un cheval qui se risquerait à cet exercice serait immédiatement désiquilibré.
( Merci à Sandra qui me précise que cette position reste possible sur un trot appelé Amble, c'est une des allures naturelles du cheval islandais,
mais considéré comme un défaut en dresage)

Juste en dessous, les initales couronnées L et A
sont celles de Louis XII et d'Anne de Bretagne

Photo 290 Statue équestre de Louis XII surmontant la porte d'entrée,
L'ouvrage original,
détruit pendant larévolution francaise en 1792,
a été remplacé en 1858
par une copie du sculpteur Seurre.

 
Et voici le porc épic qui était le symbole de Louix XII

Photo 291Cet amimal  était connu en Europe, mais mal,
 et l'on a longtemps cru qu'il avait la faculté de lancer ses piquants sur ses ennemis,
et, de fait, symbolisait la vaillance au combat.
La devise de Louis XII " Qui s'y frotte s'y pique"
était en toute conformité avec ce symbole

Et comme vous avez été attentifs ...
Voici ma petite récompense.....
Une jolie descente de goutière, juste à côté de la porte d'entrée du château
Photo 268

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 00:10

Nous voici devant l'entrée du château de Blois

 Photo 007 pano Photo 005La porte d'entrée, surmontée d'une statue équestre de Louis XII
Et du porc-épic, son symbole. (on y reviendra)

Un peu d'histoire

Le premier château de Blois est construit au cours du 9e siècle
Après avoir été le fief des puissants comtes de Blois et celui de Charles duc d’Orléans,
le château de Blois devient avec Louis XII, né à Blois en 1462, la demeure favorite des rois de France pendant plus d’un siècle.


Blois est le premier chantier lancé par François Ier et ses successeurs y résident volontiers. François II y passe la moitié de son court règne et Henri III y organise deux fois les Etats généraux du royaume pour tenter de mettre fin aux guerres de Religion (1576 et 1588). C’est à cette occasion que le château de Blois devient le théâtre de l’assassinat du duc de Guise, accompli sur ordre du roi le 23 décembre 1588.

Le 16e siècle est aussi à Blois le siècle des reines : s’y succède Anne de Bretagne, dont le remariage avec Louis XII permet le rattachement de la Bretagne à la France, puis Claude de France, qui a laissé son nom aux prunes qu’elle fit cultiver dans les jardins de Blois. C’est là aussi que vécut et que mourut Catherine de Médicis, après le bref règne de Marie Stuart. Est également attaché à Blois le souvenir des deux épouses du roi Henri IV, Marguerite de Valois, la « reine Margot », et Marie de Médicis qui s’en évada en 1619.

Refuge au 17e siècle des princes en exil, Marie de Médicis, Gaston d’Orléans, Marie-Casimire de Pologne, le château devient caserne à la veille de la Révolution. Classé Monument historique dès 1840, il connaît la mue d’une restauration conduite par Félix Duban qui lui rend son éclat. Le château est devenu un lieu de culture accueillant plusieurs musées.

Texte issu du site du château : http://www.chateaudeblois.fr/


et un autre lien pour en savoir encore plus : http://www.37-online.net/chateaux/blois.php

 

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 10:32

Dernière étape de notre visite
La halle muséographique. bâtiment à l'architecture Eiffel
où sont présentés le résultat d'études, de recherches et de travaux
allant de la période milanaise à la fin de sa vie
soit essentiellement entre 1513 et 1518

A Milan,  Léonard de Vinci à déjà créé des spectacles et des fééeries
dans lesquels il est passé maître dans l'art des effets spéciaux.
Entre 1515 et 1518, il devient le réalisateur et grand organisateur
dé réjouissances de la cour, pour remercier le roi de ses bienfaits.
En 1517, à Argentant, il est l'organisateur d'une fête donnée
par la duchesse de Nemours, veuve de Julien de Médicis
et par Marguerite d'Angoulême, soeur du roi.
Il fit construire à cette occasion un lion automate qui, frappé à la poitrine
laisse échapper des fleurs de Lys, symbole de la royauté.

Photo 181 Etude du lion automate

Photo 182Le lion automate

On trouve aussi dans cette halle quelques extraits du  Codex Atlanticus
recueil de dessins et de notes.

Photo 241 Fragment du Codex Atlanticus

Les derniers dessins, réalisés entre 1515 et 1518
dont voici quelques exemples
Photo 184Château sous un ouragan

Photo 187Un déluge

Photo 188Chevaux, chats, et combat avec un dragon

C'est dans cette halle que l'on trouve aussi la reproduction  de l'aile battante
et les reproduction des tableaux représentant la mort de Léonard de Vinci
Ou encore celui de La Cène

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 00:08

Deux autres bâtiments cachés dans les jardins méritent
qu'on s'y arrête un peu

Le moulin
(C'est aussi un restaurant pour ceux qui voudraient casser une graine)
Mais on s'arrêtera surtout sur les engrenages "Léonardiens"
en effet, bien postérieur à l'existence de Léonard,
 on y retrouve le principe de démultiplication
et le système de la roue à aube qu'il avait mis au point

Photo 166

Au XIXème, l'usure des dents des engrenages était un problème récurent
il avait donc été imaginé le principe de pouvoir changer les dents séparément
On distigue ce détail sur la roue en bois (celle du milieu)
Je vous fait un aggrandissement qui montre la chose plus en détails

Photo 166-

 La roue du moulin, prinipe copié du bateau à aube.
Mais cette fois ci, c'est l'eau qui fait touner le moulin
et nom pas la roue qui fait avancer le bateau...
Bref, voilà qui fait avancer le Shmilblick...)   

Photo-168.jpg 

Le second élément est le pigeonnier
( oups, j'ai oublier de pousser jusque là)
Mais j'ai quand même trouvé de quoi faire
Construit au XVème siècle par Estienne le Loup,
ce pigeonnier est unique en touraine.
De forme carrée à l'extérieur, il est  octogonal à l'intérieur.
Il compte 1000 "boulins" (niches intérieures occupées par les couples de pigeons)
C'était à l'époque une vraie source de richesse, non seulement grâce aux pigeons
et aux oeufs que l'on pouvait déguster ou vendre, mais aussi à la "colombine"
engrais naturel qui s'entassait dans le bâtiment ...
(Ben non, c'est pas la même Colombine que celle de l'ami Pierrot)
cuisine249Photo de la brochure

untitled [800x600] L'intérieur et les "boulins"
photo du net (cliquez dessus pour la voir dans son contexte original) 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 16:48

On continue à se promener dans le
jardin de Léonard.
On trouve toujours quelques inventions reconstituées.
après l'aéronautique et l'armement,
voici le génie civil ( et militaire...)
mais aussi une végétation qu'il a peinte dans ses dessins, croquis et tableaux 

Photo 159Le pont à deux niveaux, inventé suite à la peste en Italie. Léonard était convaincu
qu'une meilleure circulation pouvait améliorer l'état sanitaire des villes.

Photo 170Le pont tounant, déjà présenté ICI

Photo 171Le pont roulant
Léger et facilement démontable, il pouvait rouler sur les berges d'une rivière
(A noter que le principe existe toujours .. dans l'industrie...) 

Photo 254Le bateau à aubes.
Léonard fut le premier à imaginer remplacer les rames des bateaux
par des roues à pales, actionnées par une double manivelle

Et des vues plus buccoliques du jardin

Photo 162

 Photo 163

Photo 167  Photo 165

  Et pour ceux qui se poseraient la question 
la rivière qui traverse le jardin est "l'Amasse"
Elle va se jeter dans la Loire un peu plus loin, près du château

 

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 17:39

Un petit montage
pour vous montrer 4 machines
qui fonctionnent dans les jardins du Clos Lucé
Pour l'amusement des petits et des grands

 

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 00:10

Au moins trois machines volantes on été
imaginées par Léonard de Vinci
Elles ne fonctionnaient pas avec les techniques de l'époque
mais, améliorées, elles sont à l'origine d'engins connus ...
Pour ces trois machines, vous trouverez:
le plan de Léonard (photos du net, en cliquant dessus vous aurez la page d'origine)
Une photo (même pricipe que ci dessus pour les deux premiers)

L'aile battante
En pédalant, le "pilote" actionnait le mouvement des ailes..
On oublie le mécanisme, on améliore la forme
et on met de la fibre de carbone à la place du bois, et voici un deltaplane

alie volante 

338709070 RNMcX-M-1

338712106 3XCNv-M-1 

Le parachute
pour ce dernier, il a suffi d'enlever le cadre en bois prévu par Léonard
et d'ajouter quelques suspentes ...
(Pour les curieux, le lien sur le croquis vous donne l'historique détaillé
de l'invention du parachute)

 Vinci Parachute

dyn006 original 341 512 jpeg 12527 7639a367cb6f344e5c8867af

 

Enfin, l'hélicoptère, appelée vis aérienne par Léonard de Vinci
Loin de fonctionner sous cette forme, même équipé d'un moteur
Il est en fait une des premières esquisse de ce qui deviendra un hélicoptère

Leonardo_da_Vinci_helicopter.jpg 

 Une petite vidéo réalisée par mes soins ...  

Ben oui, ça grince,
c'est peut-être pour ça que ça ne décolle pas ...
 
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 00:39

La visite de l'intérieur se termine par les salles des maquettes

Photo 146De gauche à droite, le canon à vapeur, la catapulte, le char d'assaut

Léonard l'ingénieur nous présente ses travaux.
Ici sont exposées des maquettes réalisées par IBM
d'après les plans et croquis de Léonard de Vinci
et construites avec les matériaux de l'époque.
On découvre ici les inventions de du génie dans les domaines
du génie civil et militaire, de la mécanique, de l'optique , de l'hydrolique
et même de l'aéronautique.
toutes ces machines fonctionnent parfaitement
sauf pour le domaine de l'aéronautique Pour ce dernier domaine,
elles pourraient fonctionner avec les matériaux modernes.
(j'y reviendrai dans mon prochain article)

Voici quelques unes de ces maquettes

Photo 145le vélo et l'automobile 

Photo 147Le char d'assaut

Photo 151de gauche à droite, tout ou presque pour faire tourner une voiture
Le système de transimission sur essieu,
Le changement de vitesse à lanterne cônique
Le changement de vitesses à lanterne cylindrique
Le compteur kilométrique

Photo 152Le pont tournant suspendu ... permet de faire traverser une rivière aux troupes
et de couper ensuite la route aux assaillants en le faisant pivoter
(une variante du pont levis)

Force est de constater que le génie avait quatre siècles d'avance

 

Partager cet article
Repost0

Accueil

  • : culture et nature
  • : Les récits de mes randonnées et de mes voyages .. et parfois un petit délire personnel .......................................... La plupart des photos et textes sont de moi. Merci de demander avant toute copie. Quand il m'arrive de copier, je cite la source en mettant le lien. Celà nous permets d'en apprendre toujours plus en respectant le travail et la propriété de chacun.
  • Contact

gîte rural

Si vous cherchez un gîte rural en Touraine
voici celui de mes parents
cliquez ICI pour accéder à la page
du site des gîtes de France

Ou cliquez sur la photo pour plus de détails

Et si vous réservez grâce à ce blog,
dites que vous venez de ma part

Recherche

maison à vendre

 MONTLOUIS 1 

cliquez sur l'image pour l'annonce et les détails

musique

 visites depuis la création de ce blog

Catégories

aux 4 coins du monde