Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 11:29

Nous voici à présent dans le salon des tapisseries

Photo 022
Y sont présentées 5 tapisseries des Flandres tissées au XVIIème siècle
d'après les cartons (modèles) du peintre flamand
David Tenier Le Jeune, renommé pour ses scènes populaires.
Deux meubles sont aussi à remarquer dans cette pièce.
Une commade d'époque Louis XIV ( sur la photo ci dessus)
signée Nicolas Sageot, en marquetterie d'écailles de tortue teintée en rouge
de laiton et de bois.
Un "régulateur" (ci dessous) horloge d'époque Louis XV,
Photo 027Photo 029toujours en état de marche,  et décorée de bronzes ciselés par Caffieri.
Il donnes les heures, minutes secondes ainsi que le jour,
la date et les phases de la lune.
Ces régulateurs servaient à mettre à l'heure toutes les autres horloges
du chateau. (on en a déjà vu un ICI)

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 19:26

Cette bibliothèque rassemble 2000 livres
et plusieurs collections complètes
Le mobilier est de style 1er empirePhoto-019.jpg On y trouve en pzrticulier un bureau estampillé Jacob
qui était le principal fournisseur de Napoléon 1er

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 19:12

Ce petit salon présente une suite de protraits
de la famille, dont un superbe paste représentant la
Marquise de Vibraye, et attribué à Maurice Quentin de la Tour
salon des portraits ou petit salon

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 10:11

Le Grand Salon du rez-de-chaussée a été décoré
sur les vœux de la Marquise de Montglas.

Photo 023Le plafond a été restaurée au XIXème siècle 
On peut admirer plusieurs toiles parmis lesquelles 
Une de l'atelier de Raphaël représentant Jeanne d'Aragon.
Une autre, attribuée au Titien, représent Côme de Médicis.
On y voit également, au dessus de la cheminée (photo ci dessous)
 le portrait, par Pierre Mignard, peintre de la reine Anne d'Autriche. 
de Marie Johanne de Saumery, comtesse de Cheverny.
Photo 025
les fauteuils et canapés sont recouverts de tapisseries d'Aubusson d'origine.

Photo 031

 Quand à Moulinsart, le grand salon a parfois été squatté SALON301.jpg

A noter que là le seul point commun entre Moulinsart et Cheverny
c'est le nom de la pièce. 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 09:55

la galerie court de part et d'autre de l'escalier sur la quasi totalité
de la longueur du château et dessert les différentes pièces.

Sur la gauche les tableaux représentent (entre autres)
les portraits de Jeanne d'Albret (Mère d'Henri IV)
et au bout au dessus de la porte, peints par François CLOUET
ceux de Philippe Hurault, de son épouse et de son frère
On y trouve aussi un document authentique signé par
Georges WASHINGTON, évoquant un ancêtre des actuels propriétaires
qui combattit aux côtés de Lafayette pendant la guerre d'indépendance
des Etats Unis d'Amérique.

Photo 016

  Sur la droite
quatre tableux du peintre RIGAUD portraitiste de Louis XIV
dont un portrait de Louis XIV en tenue de sacre.

Photo 011

Partager cet article
Repost0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 19:55

Dans cette pièce, 34 panneaux de bois peints par Jean Monier
illustrent le roman espagnol de Cervantès, Don Quichotte,
très à la mode au XVIIème siècle.

Photo 010
Le mobilier du XIXème siècle, en chêne massif, sont sculptés aux armes
de la famille Hurault. On retrouve par ailleurs ces armoiries sur
les murs tendus de cuir de Cordoue d'origine.
La cheminée, de style néo-renaissance est dorée à l'or fin
et surmontée du buste d'Henri IV, dont le père du constructeur
était le chancelier.

Photo 008
La table peut accueillir 30 convives quand elle a ses rallonges.
Au dessus, un lustre hollandais du XVIIIème siècle,
en bronze massif argenté pensant plus de 100kg.

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 09:42

L'escalier d'honneur  Photo 005Du plus pur style Louis XIII, avec montée droite
(En lieu et place des escalier à vis ou en spirale)
Il rappelle l'influence italienne en Val de Loire.
Les motifs reprennent ceux en vogue sous Louis XIII
guirlande de fruis, attributs guerriers et symboles des arts.
DSC08918Sur le pallier, une armure savoyarde de parade du 16ème siècle

Photo 007au dessus de l'armure âgés de plus de 6000 ans,
des bois préhistoriques du cervus megaceros (ancêtre de l'élan)
trouvés dans les glaces de Sibérie, ils furent offerts à
Paul, Marquis de Vibraye scientifique et grand collectionneur de minéraux
au XIXème siècle. Ils sont accrochés à la hauteur réelle de l'animal.  

Et sa fameuse qutrième marche dans TintinPhoto 006 DSC08891

 Comme dans la BD, l'escalier donne en face de la porte d'entrée du châteauDSC08894

DSC08901 (cliquez pour agrandir le dernière page)

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:46

Avant de rentrer voici un peu d'histoire
le texte est issu du site internet du château
(http://www.chateau-cheverny.com/fr_histoire.php)

PHOTO 090 PANO
Photo 079
Histoire

Situé en Sologne blésoise, Cheverny compte parmi les plus réputés Châteaux de la Loire.

 Il fut aussi une des premières demeures privées à s’ouvrir au public en 1922. Le domaine appartient à la même famille depuis plus de 6 siècles : les Hurault, famille de financiers et d’officiers qui se sont illustrés au service de plusieurs rois de France.

Durant cette période, il échappa 2 fois à la famille : d’une part, Diane de Poitiers en fit l’acquisition pour superviser ses travaux d’aménagement à Chaumont sur Loire, après avoir été évincée de Chenonceau par Catherine de Médicis, d’autre part, lorsque les héritiers de la fille du constructeur se désintéressèrent de leur héritage.

Cheverny tombe alors entre plusieurs mains jusqu’à ce qu’Anne-Victor Hurault, Marquis de Vibraye, rachète le château de ses ancêtres, en 1825.

Pendant la révolution française, Cheverny appartenait à Jean Nicolas Dufort de Cheverny, introducteur des Ambassadeurs. Cheverny a pu ainsi éviter le pire grâce aux qualités de diplomate de son propriétaire.

Le Château est aujourd’hui habité par les descendants des Hurault, le Marquis et la Marquise de Vibraye, dont les appartements se trouvent dans l’aile droite qui ne se visite pas.

Cheverny est ouvert tous les jours de l’année et n’a fermé ses portes que quelques heures, à 3 occasions :

  • lors de la visite de la Reine Mère d’Angleterre (1963),
  • le jour des obsèques du Marquis de Vibraye (1976)
  • et le jour du mariage de l’actuel propriétaire, le 26 novembre 1994.

De la forteresse primitive édifiée en 1500, il ne reste que quelques vestiges, situés dans les actuels communs. Entre 1624 et 1634, le comte Henri Hurault et son épouse Marguerite Gaillard de la Morinière (d’où les initiales entrelacées H et M que vous retrouverez au cours de la visite) se font construire un nouveau château.

Mais les travaux sont d’une telle ampleur que ni l’un ni l’autre ne verront totalement terminée « la merveille née de l’amour ». Leur fille Elisabeth, Marquise de Montglas, achève la décoration intérieure. Le résultat est splendide et permet à la Grande Mademoiselle, fille de Gaston d’Orléans, de qualifier Cheverny de « palais enchanté ».

L’architecte Jacques Bougier (dit Boyer) qui travailla également à Blois et à Chambord, utilisa pour édifier le château la pierre de Bourré. Cette pierre tendre provient de la Vallée du Cher. Elle est néanmoins beaucoup plus solide que le tuffeau de la Vallée de la Loire et possède comme propriétés de s’éclaircir et durcir avec l’âge.

La somptueuse décoration intérieure est l’œuvre du Blésois Jean Monier. Ce dernier avait bénéficié, en son temps, de l’appui de la Reine Marie de Médicis qui l’envoya parfaire son talent en Italie. A son retour, elle l’employa au palais du Luxembourg à Paris. Puis il revient à Blois, sa ville natale.
Auréolé d’un succès mérité, il est appelé à Cheverny pour y exercer son talent.

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:28

Je vous l'avais promis, on part pour une visite
entre un château de la Loire et une bande dessinée.
Le château, c'est celui de Cheverny

Photo 091
Et la bande dessinée, c'est Tintin.
Hergé s'est en effet inspiré de ce château pour créer
celui de Moulinsart
Et pour ceux qui ont encore un doute
ci dessous les superpositions (trouvées sur le net)

moulinsart.gifLa version BD


1Et les deux superposées

 

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:02

On ressort du château et on fait le tour, histoire de profiter un peu des jardins
Et de jeter un oeil sur l'autre façade.

Photo 059 Celle ci donne sur le parc, et un jardin à la française.
Quand au château en lui même, aucun doute, c'est bien du Renaissance.
Fenêtre à menaux, lucarnes... Je vous passe les détails
Je sais que vous êtes maintenant incollables
sur le style architectural de cette époque...
Et pour ceux qui auraient oublié, revenez sur les visites précédentes
ou attendez la prochaine visite de Chambord qui fera une belle révision.

 

Partager cet article
Repost0

Accueil

  • : culture et nature
  • : Les récits de mes randonnées et de mes voyages .. et parfois un petit délire personnel .......................................... La plupart des photos et textes sont de moi. Merci de demander avant toute copie. Quand il m'arrive de copier, je cite la source en mettant le lien. Celà nous permets d'en apprendre toujours plus en respectant le travail et la propriété de chacun.
  • Contact

gîte rural

Si vous cherchez un gîte rural en Touraine
voici celui de mes parents
cliquez ICI pour accéder à la page
du site des gîtes de France

Ou cliquez sur la photo pour plus de détails

Et si vous réservez grâce à ce blog,
dites que vous venez de ma part

Recherche

maison à vendre

 MONTLOUIS 1 

cliquez sur l'image pour l'annonce et les détails

musique

 visites depuis la création de ce blog

Catégories

aux 4 coins du monde