Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 15:12

Nous voici en effet chez Rabelais ...
Au sortir de l'accueil nous avons un panorama des lieux.
LA DEVINIERE à gauche, la maison du métayer
 elle ne se visite pas, mais on y trouve les commodités obligatoires
d'un lieu ouvert au public.

En face, le pigeonnier. A l'arrière,  le logis du maître.
à droite, la maison du vigneron par laquelle nous finirons la visite.

Un peu d'histoire.

A la fin du XVème siècle, Antoine Rabelais, avocat au barreau de Chinon
et père du futur écrivain, fait construire sur la paroisse de Seuilly une maison des
champs, sur un terrain cadastré au nom " des Cravandières". Les cravands,
en patois tourangeau, sont des oies sauvages. Leur passage dans le ciel
permettait aux devins et sorciers de prédire l'avenir. Ainsi la maison deviendra
"La Devinerie" puis " La Devinière".
Antoine Rabelais et son épouse suivent les coutumes de la haute bourgeoisie
en vigueur au XVème siècle. Les femmes ne mettent pas leur enfant au
monde sur le lieu de travail de leur époux, elles partent à la maison des
champs dès les premières douleurs. Carrioles inconfortables et chemins
cahoteux provoquent souvent l'accouchement lors du trajet.
François Rabelais est probablement né près de La Devinière,
dans la prairie de la Saulois ou il fera naître Gargantua.
Il s'est inspiré de ce lieu pour écrire ses cinq livres.
Gargantua, Pantagruel, Le Tiers livre, le Quart livre, et le Cinquième livre. 

Ecrivain, médecin, anatomiste reconnu, religieux, penseur, théoricien de l'éducation,
Rabelais est un homme complet tel qu'on le conçoit à la renaissance. 

Le pigeonnierDSC01914Signe estérieur de richesse foncière, celui ci date du XVIIème
on y trouve aujourd'hui des expositions permettant de découvrir
la vie et l'oeuvre de Rabelais.

Pour la petite histoire:
 S'il est connu que derrrière chaque trou (nommé boulin)
nichait un couple de pigeons , il est moins connu que le nombre de trous
montrait l'étendue du domaine, chaque boulin représentant environ 3300m2.
Certains propriétaire rajoutaient des trous pour faire croire qu'ils
avaien beaucoup de terres, et qu'ils étaient plus riches qu'en réalité,
ils pouvaient marier leurs filles plus aisément ou en augmenter la dot..
C'est de là que vient l'expression: "Se faire pigeonner".

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

V


jolie propriété. il faudra que je lise ses oeuvres un jours... bisous Stéphane. cathy



P


Bonjour Stéphane, je connaissais le rapport "Nombre de trous de boulin/fortune du propriétaire " du pigeonnier, mais "se faire pigeonner" je n'en connaissais pas l'origine. Bon après midi,
Claude.



S


j'ai apprécié


belle semaine à toi


bises



A


Et comme toujours, on en apprend...



A


Bonsoir,grâce à toi on apprend pas mal des subtilités de la langue française et l'origine des mots.La prochaine fois que je me ferai pigeonner,je penserai au     
bouilin.lol !Bonne soirée à toi et tes proches.  Amitiés  André.



Accueil

  • : culture et nature
  • : Les récits de mes randonnées et de mes voyages .. et parfois un petit délire personnel .......................................... La plupart des photos et textes sont de moi. Merci de demander avant toute copie. Quand il m'arrive de copier, je cite la source en mettant le lien. Celà nous permets d'en apprendre toujours plus en respectant le travail et la propriété de chacun.
  • Contact

gîte rural

Si vous cherchez un gîte rural en Touraine
voici celui de mes parents
cliquez ICI pour accéder à la page
du site des gîtes de France

Ou cliquez sur la photo pour plus de détails

Et si vous réservez grâce à ce blog,
dites que vous venez de ma part

Recherche

maison à vendre

 MONTLOUIS 1 

cliquez sur l'image pour l'annonce et les détails

musique

 visites depuis la création de ce blog

Catégories

aux 4 coins du monde